Meilleures ventes

Nouveaux produits

Promotions

Partenaires

Déjà vus

La géographie de nos grands mères

Nouveau produit

La géographie figurait dans les programmes de Jules Ferry comme l'une des matières essentielles de l'école communale. On se souvient des cartes muettes à compléter, des listes des chefs-lieux à réciter... Apprentissage aride mais efficace. Que s'est-il passé ensuite ? C'est ce que l'auteur explique ici, suivant les évolutions de l'enseignement de la géographie. 

72 pages reliées, 24.5 X 22 cm.

Plus de détails

7 Produits

5,00 € TTC

  • Neuf
  • Retour Libraire

Ajouter à ma liste d'envies

Paiement sécurisé :
Paiement sécurisé :

Fiche technique

Hauteur 22 cm
Largeur 24.5 cm
Epaisseur 1 cm
Page 72 pages
Poids 0.450 kg
Date édition 2008-02
ISBN 978-2-35077-084-0

En savoir plus

Parlez de la géographie à l’école à une grand-mère, elle va se lancer dans un constat accablant : les enfants ne connaissent plus leurs départements, encore moins les chefs-lieux ; ils ignorent où la Loire prend sa source, ils sont incapables de tracer le cheminement des fleuves sur une carte, ils ne peuvent citer la hauteur du mont Blanc que s’ils habitent Chambéry (et encore !)… les enfants  vont rétorquer qu'on leur enseigne l'Europe, mais la grand-mère leur clouera le bec en leur demandant la capitale de la Lettonie ...
Bref, rien ne va plus ! La géographie n’est pourtant devenue l’une des matières enseignées à l’école communale qu’en 1871, après la perte de l’Alsace et de la Lorraine. Ironie du sort ! On disait que les Prussiens avaient gagné la guerre parce que leurs officiers savaient lire les cartes… et pas les Français. À partir d’un manuel de géographie de 1903 très répandu (il en est déjà, en 1903, à sa 187e édition), destiné aux enfants de six ans du Cours préparatoire (CP) et intégralement reproduit dans l’ouvrage, l’auteur explique sur près d’un siècle et demi les évolutions de l’enseignement de la géographie.

Auteur :

Guibert-Fourré Florence

Titulaire d’une double maîtrise d’histoire et de philosophie, Florence Guibert-Fourré a enseigné plusieurs années l’histoire et la géographie en collège et en lycée. Documentaliste et écrivain, elle est l’auteur et le coauteur de plusieurs ouvrages d’histoire (Éditions Archives et Culture, Éditions du Chêne, Éditions Vigot) et participe à la rédaction d’une revue de généalogie publiée chez Hachette. Elle rédige aussi des textes pour le compte d’artistes dans le cadre de guides d’ateliers ou de catalogues d’exposition. Elle anime régulièrement des ateliers d’écriture.
Son travail de création littéraire s’exprime à travers la réalisation d’expositions en relation avec des photographes ou des plasticiens et l’élaboration de spectacles professionnels où se mêlent danse, musique, chant et textes (compagnie Gioco Cosî).

Retour Libraire : Ces livres peuvent être considérés comme neufs, toutefois, ces ouvrages ont circulé dans le réseau des librairies et sont revenus chez l'éditeur. La couverture peut présenter de légères traces ou coups, voire peut être légèrement décolorée. Des traces d'étiquettes peuvent subsister sur la couverture. Pour autant, l'intérieur est intact et complet.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

La géographie de nos grands mères

La géographie de nos grands mères

La géographie figurait dans les programmes de Jules Ferry comme l'une des matières essentielles de l'école communale. On se souvient des cartes muettes à compléter, des listes des chefs-lieux à réciter... Apprentissage aride mais efficace. Que s'est-il passé ensuite ? C'est ce que l'auteur explique ici, suivant les évolutions de l'enseignement de la géographie. 

72 pages reliées, 24.5 X 22 cm.