Meilleures ventes

Promotions

Partenaires

Déjà vus

Retrouver ses ancêtres Corses

ac_35077-275-2

Nouveau produit

Comment retrouver ses ancêtres Corses ? ce qui ne veut pas seulement dire en Corse. Les archives : en général, corses à l’étranger, municipales, départementales (AD), national (AN), des affaires étrangères, militaires, maritimes, nationales de la marine en Corse, hospitalières, de la police, religieuses, diocésaines, la bibliothèque nationale et les bibliothèques. 
224 pages brochées, 17 x 24 cm.

Plus de détails

17 Produits

20,00 € TTC

Ajouter à ma liste d'envies

Paiement sécurisé :
Paiement sécurisé :

Fiche technique

Hauteur 24 cm
Largeur 17 cm
Epaisseur 1,7 cm
Page 224 pages
Poids 0,610 kg
Date édition 2015-11
ISBN 978-2-35077-272-2

En savoir plus

Michel Vergé-Franceschi, avec la collaboration d’André Flori, Michèle Pentagrossa et Philippe Lucchetti, répond à la question : Comment retrouver ses ancêtres < Corses ? > ce qui ne veut pas seulement dire en <Corse> car les Corses ont toujours été une immense Diaspora omniprésente dans l'ensemble du Bassin Méditerranéen. »Il n’y a pas un événement en Méditerranée où il n’y ait pas un Corse de mêlé », écrivait Fernand Braudel. À Alger, Oulet-Fayet, Tunis, Sousse, Casablanca, Fèz ou Saïgon, les Corses ont toujours été partout et, pour commencer, à Marseille et Livourne. Les ancêtres corses se trouvent donc dans des archives éclatées aussi bien à Gênes qu’en Corse, à Marseille (« première ville corse de Méditerranée » avant Livourne), sans oublier Naples ou la Toscane, Séville, l’Andalousie et Madrid.
L’objectif du livre est donc d’aider le chercheur à retrouver son aïeul corse, que ce soit dans un registre paroissial insulaire ou sur les piliers de l’Arc de Triomphe à Paris.  La Corse est une île, un espace géographique où l’on accoste et d’où l’on appareille : les Bonaparte arrivent de Sarzana à Ajaccio en 1511, les Ornano et les Istria revendiquent des origines romaines (Colonna), Paoli prétend que ses ancêtres venaient d’Ombrie et le grand chroniqueur corse Filippini de 1594 dit avoir un trisaïeul venu de Sardaigne.
La Corse c’est 50 000 habitants sous Diodore de Sicile. 300 000 aujourd’hui sans compter les 200 000 établis à Marseille et trois fois plus dans le monde. La Corse « fabrique » des Corses. Seuls les États-Unis ressemblent à ce gigantesque melting pot insulaire… C’est peut-être à cet extraordinaire mélange que les Corses doivent leur faculté d’adaptation partout, dans la chanson (Tino Rossi), le cinéma (Laetitia Casta), la politique (Charles Pasqua), la médecine, le barreau, les lettres (Paul Valéry). Héritiers de Sampiero Corso au service des Médicis, de Paoli mort à Londres, de Napoléon l’Européen, ils ont hérité d’un sentiment extraordinaire de tolérance au point que c’est la seule région française à ne pas avoir livré un Juif pendant la Seconde Guerre mondiale… à l’exception d’un cas isolé, victime non des Corses mais… d’une erreur.

Auteurs :

Vergé-Franceschi Michel

Professeur d’histoire moderne à l’Université de Tours, ancien directeur du laboratoire d’histoire et d’archéologie maritime de Paris IV-Sorbonne, auteur de 73 ouvrages et de plus de 400 articles, lauréat de l’Académie française à trois reprises, notamment pour son Histoire de Corse (Le Félin, maintes fois rééditée), pour son Pascal Paoli (Fayard), lauréat à trois reprises du Prix du Livre corse pour son Sampiero Corso (en coll., Ajaccio, éd. Piazzola), pour Le Voyage en Corse (coll. Bouquins, Robert Laffont), et pour Jean Baldacci, Une famille corse en deuil face à la guerre (Ajaccio, éd. Colonna), et de douze prix littéraires. Passionné de généalogie, il a publié notamment le Larousse de la Généalogie (collectif, Larousse, avec Marie-Odile Mergnac), Le Cap Corse, généalogies et destins, (Ajaccio, éd. Piazzola), La Généalogie (éd. Autrement), Les ancêtres corses (dans la revue Généalogie facile, Hachette), etc. 

Avec la collaboration de :

Flori André

Lieutenant-colonel de l’armée de l’air (e.r.), président de Corsica Genealugia, association généalogique corse. Depuis plus d’une vingtaine d’années, il essaye de reconstituer l’histoire des familles corses, notamment celles de son village d’Eccica-Suarella et des communes voisines. Fort connu aux archives départementales d’Ajaccio, André Flori vient très régulièrement en aide à nombre de chercheurs et de généalogistes débutants. 

Pentagrossa Michèle

Membre de l’Association généalogique RHFC de Marseille présidée par Christiane Padovani, qui nous donne ici les pistes continentales de la recherche d’ancêtres corses à partir de Marseille.

Lucchetti Philippe

Féru de généalogies cap-corsines et auteur de nombreux nombreux articles, notamment dans la revue Cronica du Cap Corse.

Préface de Noël Pinzuti (Directeur des archives de Corse-du-Sud)

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Retrouver ses ancêtres Corses

Retrouver ses ancêtres Corses

Comment retrouver ses ancêtres Corses ? ce qui ne veut pas seulement dire en Corse. Les archives : en général, corses à l’étranger, municipales, départementales (AD), national (AN), des affaires étrangères, militaires, maritimes, nationales de la marine en Corse, hospitalières, de la police, religieuses, diocésaines, la bibliothèque nationale et les bibliothèques. 
224 pages brochées, 17 x 24 cm.